Master

Principes : Le master franco-allemand d’Histoire est un cursus créé communément par l’Historisches Seminar d’Heidelberg et par la Mention Histoire de l’EHESS, intégrant ces deux institutions, dans une orientation axée particulièrement sur la recherche. Ses principales caractéristiques se trouvent dans

  • l’introduction à une pratique autonome de la recherche historique dans les langues allemande et française,
  • la transmission de connaissances professionnelles approfondies et la considération des traditions scientifiques et culturelles en Allemagne et en France,
  • l’association et l’harmonisation des traditions de formation des deux pays,
  • le développement d’un projet de recherche individuel au cours des deux années, qui abouti avec la rédaction d’un Mémoire de Master, co-encadré par le tutorat commun de deux enseignant-e-s (l’un à Heidelberg, l’autre à l’EHESS),
  • la réflexion interdisciplinaire en sciences historiques et sociales,
  • une orientation pratique particulière par des stages professionnels et un module de médiation et de pratique,
  • la conclusion des deux années par l’obtention d’un double diplôme, accompagné d’un certificat d’excellence délivré par l’Université franco-allemande (UFA) qui labellise ce programme,
  • la possibilité de poursuivre avec un doctorat après le succès de la soutenance, dans le cadre d’un contrat doctoral binational (PhD-Track) rattaché à la mention.

Compétences: l’un des buts essentiels du programme est d’offrir aux étudiant-e-s un accès méthodologique autonome et de réflexion aux cultures disciplinaires de chacun des deux pays ; au sein des sciences historiques et par le biais des différentes traditions et institutions de la recherche. Le point essentiel du cursus se trouve dans la poursuite à long terme d’un projet de recherche complexe, que les étudiant-e-s mènent par une pratique scientifique bilingue et par le recours aux institutions associées comme par la visite d’archives et de bibliothèques. A travers l’expérience d’études binationales et la pratique internationale de la recherche, ainsi que par la mobilité qui leur est proposée, les étudiants approfondissent leur connaissances linguistiques et leurs compétences interculturelles. Ils sont dans la mesure de s’exprimer de manière autonome à l’écrit comme à l’oral dans les deux langues d’études du cursus et gagnent en familiarité avec les cultures propres à chacun des pays concernés. Le cursus ne construit aucunement une société fermée, au contraire : les étudiant-e-s sont intégré-e-s dans des séminaires communs avec les autres étudiant-e-s des deux institutions. Avec les connaissances et les compétences acquises durant les années de master, les étudiant-e-s sont dans la mesure de poursuivre une carrière internationale dans l’enseignement et la recherche, mais aussi dans une grande diversité d’autres domaines professionnels.