Atelier franco-allemand 11/12 avril 2013 à Paris

Bild_atelier2013L’atelier du 11 et 12 avril 2013, organisé par les étudiants présents à l’EHESS pendant l’année 2012-2013, est organisé comme les ateliers précédents en deux journées.

La première journée est consacrée au thème des Résistances françaises et allemandes et de leur mémoire. Après un travail en petits groupes, puis une discussion générale autour de textes choisis par les étudiants organisateurs, les participants à l’atelier visitent l’exposition « Résistance en région parisienne » organisée à l’Hôtel de Ville de Paris, avant d’assister à la projection du documentaire « Faire quelque chose » d’Elisabeth et Renaud Helfer-Aubrac. Un repas commun finit cette première journée.

Programme-v2

Le vendredi, les étudiants de Master 2, ainsi qu’une étudiante souhaitant intégrer le cursus EHESS-Heidelberg en Master 2 l’année prochaine, présentent devant l’ensemble des encadrants et des étudiants du master franco-allemand l’avancée de leur recherche.

Listes des textes travaillés :

1) Historiographie générale

a) Jean-Pierre Azéma, François Bédarida, “L’historisation de la Résistance”, Esprit, janvier 1994, p. 19-35.

b) Klaus-Jürgen Müller, “La résistance Allemande au régime nazi. L’historiographie en république fédérale”, Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 11 “Nouveaux enjeux d’une décennie. Fascismes, antifascismes, 1935-1945 “, juillet- septembre 1986, p. 91-106.

2) Mémoires

Dietmar J. Wetzel, “Maurice Halbwachs – kollektives Gedächtnis und Vergessen”, Institut für Soziologie, Universität Bern, Kolloquium Theorie, 21.10.2009.

Alya Aglan , « La Résistance, le temps, l’espace : réflexions sur une histoire en mouvement », Histoire@Politique, 2009/3 n° 09.

3) Études de cas

a) La Rose Blanche “Gedächtnisvorlesung von Bundespräsident Joachim Gauck aus Anlass des 70. Jahrestags der Hinrichtung von Mitgliedern der Widerstandsgruppe „Weiße Rose“ am 30. Januar 2013 in München”

b) Les résistantes Claire Andrieu, “Les résistantes. Perspectives de recherche”, in Le Mouvement social, n°. 180, “Pour une histoire sociale de la Résistance”, juillet-septembre 1997, p. 69-96.

c) Les communistes Beatrix Herlemann, “Der deutsche kommunistische Widerstand während des Krieges. Sinnloser Opfergang oder nationale Ehrenrettung ?” in Beiträge zum Widerstand 1933-1945 n° 35, Gedenkstätte Deutscher Widerstand, 1989.

d) Le cercle de Kreisau  Ger van Roon, “Der Kreisauer Kreis zwischen Widerstand und Umbruch”, in Beiträge zum Widerstand 1933-1945 n°26, Gedenkstätte Deutscher Widerstand, 1988.

Exposés d’étudiants :

– Christina Thenuwara (M2) : « Les anecdotes dans l’écriture de l’histoire de Mme de Pompadour »
– Tobias Wildegger (M2) : « La diversité du jacobinisme allemand »
– Julius Gerbracht (M2) : « La guerre de Vendée et l’idée de la dépopulation. Gracchus Babeuf et les origines d’une réflexion sur le populicide »
– Thomas Duval (M2) : « Chant et reconquête catholique aux marches de la Saxe : dissonances confessionnelles ? »
– Camille Van de Velde (M2): « La mitrailleuse dans l’Armée française pendant la Grande Guerre »
– Tal Grebel (M1) : « Les salons juifs au XIXe siècle : une histoire croisée avec Rahel Levin Varnhagen et Geneviève Halévy Straus »

Voici le compte rendu – débat sur la résistance